Unité nationale: Les Maliens pensent qu’il y’a plus qui les unit que ce qui les divise mais qu’il faut se méfier des autres

Les résultats de la plus récente enquête d’Afrobarometer au Mali révèlent que la grande majorité des Maliens estiment qu’il y’a plus qui les unit que ce qui les divise.

Dans un pays en conflit depuis 2012, ces données montrent une aspiration à l’unité nationale et à la volonté de vivre ensemble peu importe l’origine, l’ethnie, et la religion (mais pas l’orientation sexuelle). Cependant, la grande majorité pensent également qu’il faut se méfier des autres.

L’unité nationale passe aussi par l’inclusion et la bonne gouvernance. A cet effet, il faut prendre en compte la minorité de Maliens qui pensent qu’ils sont traités injustement par d’autres Maliens sur la base de leur religion ou de leur ethnie.

Si huit Maliens sur 10 estiment que ce qui les unit est plus important que ce qui les divise, deux citoyens sur 10 pensent le contraire. Le défi pour l’Etat et les acteurs de consolidation de la paix serait ainsi d’analyser les causes profondes des facteurs de division tels que perçus par cette proportion non-négligeable des citoyens.