La majorité des Tunisiens ont du mal à savoir comment les recettes fiscales sont utilisées, selon une enquête Afrobarometer

Taxes

Une majorité de Tunisiens déclarent qu'il est difficile d'obtenir des informations sur les impôts ou les taxes qu'ils sont censés payer et sur la manière dont le gouvernement utilise les recettes fiscales, selon la dernière enquête Afrobarometer.

La perception qu'ont les citoyens du système fiscal du pays révèle un scepticisme considérable, notamment la croyance répandue que les riches – mais pas les gens ordinaires – paient trop peu d'impôts.

La plupart des Tunisiens pensent qu'au moins certains fonctionnaires du fisc sont corrompus, et peu d'entre eux expriment leur confiance dans le bureau des recettes fiscales.

Malgré cela, la plupart des Tunisiens se disent prêts à payer plus d'impôts afin de contribuer au financement du développement du pays.