La liberté d’expression et la liberté de presse restent-elles un mirage pour les Togolais?

Free speech

Plus de la moitié des Togolais ne se sentent pas libres d’exprimer leurs opinions, surtout en politique, selon la toute dernière enquête d’Afrobarometer.

Une large majorité disent que les gens doivent faire attention à ce qu’ils disent lorsqu’ils parlent de politique.

En plus, la majorité des Togolais pensent que les médias ne sont pas libres. Pourtant, ils soutiennent en majorité la liberté de la presse au lieu de la possibilité pour le gouvernement d’interdire la publication d’informations qu’il désapprouve.

Cependant, les Togolais sont largement favorables au fait de limiter ou interdire les discours de haine et les fausses nouvelles.

Dans un pays où la liberté d’expression et la liberté de presse sont garanties par la Constitution et protégées par d’autres lois, ces données indiquent que les libertés civiques ne s’exercent pas encore en totalité pour une majorité de citoyens.