AD414: Au Mali, le chômage est un phénomène urbain, à visage jeune et éduqué

Bienvenue à la section des publications d’Afrobaromètre. Pour des brèves analyses d’actualité, veuillez voir nos notes informatives (pour les séries d’enquêtes 1-5) et dépêches (à partir de la Série 6). Pour des analyses plus longues et techniques, se focalisant sur des questions de politique, regardez nos documents de politique. Nos documents de travail sont des analyses approfondies destinées à la publication dans des revues académiques ou des livres. Vous pouvez aussi rechercher dans toute la base des publications à partir des mots-clés, la langue, le pays, et/ou l’auteur.

Filter content by:

Dépêches
2020
414
Massa Coulibaly

L'Organisation Internationale du Travail (2013) a défini des concepts clefs par rapport au marché du travail lors de sa 19ème Conférence Internationale des Statisticiens du Travail. Ce sont la population en âge de travailler, la main-d'œuvre, la population hors main-d'œuvre, la population en emploi, la population au chômage, et plusieurs autres indicateurs de sous- utilisation de la main-d'œuvre. Tous les indicateurs liés à ces concepts sont ici estimés sur les données d'enquêtes Afrobarometer de 2014-2020, enquêtes régulières et périodiques menées au Mali depuis 2001.

En plus des indicateurs de sous-utilisation proprement dite de la main-d'œuvre, d'autres situations plus ou moins « anormales » ou d'inefficience du marché du travail sont également traitées, notamment la population au travail mais pas en emploi. C'est aussi la population des 25-54 ans qui ne sont ni en emploi ni au chômage, soit des inactifs. C'est enfin la situation peu reluisante des jeunes 18-25 ans ni en emploi ni en formation/éducation.

Au Mali, le chômage et le sous-emploi sont des phénomènes urbains, à visage jeunes et éduqués.

En effet, si la population adulte du Mali (18 ans et plus) se ramenait à 100 personnes dont 50 femmes et 50 hommes, on en dénombrerait:

  • 73 dont 29 femmes constituant sa main-d'œuvre, et 27 dont 21 femmes hors de celle-ci
  • 70 personnes dont 28 femmes en emploi pour trois chômeurs dont une femme
  • 22 individus dont 18 femmes des hors main-d'œuvre constituant de la main-d'œuvre potentielle avec cinq personnes dont trois femmes véritablement hors main-d'œuvre
  • Sept individus dont trois femmes occupant des emplois à temps partiel

Toujours sur les mêmes 100 adultes, on compterait:

  • 10 personnes dont quatre femmes soit au chômage soit en sous-emploi
  • 25 individus dont 19 femmes ne travaillant pas contre salaire ou profit alors qu'ils le peuvent et le veulent
  • 32 autres personnes dont 22 femmes n'ayant pas d'emploi qu'elles travaillent ou non ou alors ayant un emploi à temps partiel

Les indicateurs pour décrire un tel tableau sont présentés et estimés sur les données des rounds 6, 7, et 8 des enquêtes Afrobarometer au Mali, enquêtes menées dans toutes les régions du pays en 2014, 2017, et 2020.

Contenu connexe