AD369: La Côte d'Ivoire est-elle surendettée auprès de la Chine? Les avis des citoyens sont divisés

Bienvenue à la section des publications d’Afrobaromètre. Pour des brèves analyses d’actualité, veuillez voir nos notes informatives (pour les séries d’enquêtes 1-5) et dépêches (à partir de la Série 6). Pour des analyses plus longues et techniques, se focalisant sur des questions de politique, regardez nos documents de politique. Nos documents de travail sont des analyses approfondies destinées à la publication dans des revues académiques ou des livres. Vous pouvez aussi rechercher dans toute la base des publications à partir des mots-clés, la langue, le pays, et/ou l’auteur.

Filter content by:

Dépêches
2020
369
Wohi Innocent Flan, Joseph Koné, et Kaphalo Ségorbah Silwé

La mondialisation de l’économie a accéléré la coopération et a facilité les échanges entre tous les pays de la planète. Elle a contribué à briser le monopole commercial longtemps détenu et jalousement entretenu par les ex-puissances coloniales dans de nombreux pays africains. Celle-ci a également entraîné l’émergence de nouvelles puissances économiques,[1] dont la Chine, qui est aujourd’hui la première puissance commerciale mondiale (Allard, 2020). Ainsi le développement de l’économie chinoise dans sa politique d’expansion met un point d’honneur à sa coopération avec les pays africains. Le 3ème sommet du Forum de Coopération Chine-Afrique (FOCAC), tenu en 2006, confirme la place centrale que tient désormais l’Afrique dans les stratégies extérieures du gouvernement chinois (Massa, 2015).

Contenu connexe