PP50: La gouvernance, affecte-t-elle la volonté des Béninois à payer leurs taxes?

Welcome to the Afrobarometer publications section. For short, topical analyses, try our briefing papers (for survey rounds 1-5) and dispatches (starting with Round 6). For longer, more technical analyses of policy issues, check our policy papers. Our working papers are full-length analytical pieces developed for publication in academic journals or books. You can also search the entire publications database by keyword(s), language, country, and/or author.

Filter content by:

Policy papers
2018
50
Horace Gninafon

La mobilisation des ressources à travers la collecte des impôts et taxes est l’un des moyens pouvant permettre à une nation de renforcer sa capacité financière et améliorer la fourniture des biens et services publics pour le bien-être de la population. Cependant, les pays en voie de développement, qui ont un besoin énorme en termes de fourniture des biens et services publics, présentent une faible capacité à mobiliser les taxes (Besley & Persson, 2014). L’Organisation de Coopération et de Développement Economiques (2009) estime que les pays sub-sahariens ne mobilisent qu’environ 15% de leur produit intérieur brut par les revenues de taxes, comparé à 29% pour les pays développés de l’OCDE.

Outre la multitude de questions sur la capacité de l’état, il se pose donc la question d’identifier les facteurs qui pourraient contribuer à la volonté des citoyens de payer à l’état leur taxe et redevance. La bonne gouvernance, serait-elle l’un des déterminants? 

Les données des enquêtes Afrobaromètre organisées au Bénin viennent apporter une contribution utile quant aux expériences et attitudes des citoyens en ce qui concerne le paiement des taxes et impôts.

De façon générale, les Béninois affichent un fort soutien pour le paiement des impôts afin que le pays se développe et reconnaissent le droit du gouvernement de percevoir des impôts. Mais ils éprouvent des difficultés pour se renseigner sur les impôts et taxes qu’ils sont tenus de payer. De plus, ils perçoivent les agents collecteurs de taxes comme corrompus et leur témoignent un faible niveau de confiance.

La confiance des populations aux agents des impôts, la bonne performance du gouvernement, ainsi que l’accès aux services publics tel que l’électricité, semblent contribuer à la volonté des citoyens de satisfaire leur obligation vis-à-vis de l’état.