AD379: Face à l’hégémonie de la télévision et la radio, l’Internet et les médias sociaux continuent leur popularité grandissante en Côte d’Ivoire

Welcome to the Afrobarometer publications section. For short, topical analyses, try our briefing papers (for survey rounds 1-5) and dispatches (starting with Round 6). For longer, more technical analyses of policy issues, check our policy papers. Our working papers are full-length analytical pieces developed for publication in academic journals or books. You can also search the entire publications database by keyword(s), language, country, and/or author.

Can't find a document?

As we work to upgrade our website, occasional technical issues may cause some links to break and some documents to be temporarily unavailable. If you're unable to find a specific document, please email [email protected]

Filter content by:

Dispatches
2020
379
Joseph Koné et Kaphalo Ségorbah Silwé

L’utilisation de la mesure d’audience par les médias est faible en Côte d’Ivoire. Selon une étude du Ministère de la Communication, de l’Économie Numérique et de la Poste (2017), la plupart des médias ivoiriens naviguent à vue sans une véritable connaissance et maîtrise du marché par des études d’audience et d’habitude de consommation des cibles.

Dans le cas de la presse écrite, les maisons d’édition permettent d’établir l’audience en précisant même le lieu. Pour la presse numérique, les compteurs présents sur les pages web le permettent également. Par contre, avec une transmission par la voie des ondes, il est difficile de savoir qui regarde quoi et à quel moment. L’un des moyens permettant aux diffuseurs d’avoir un retour sur leurs émissions est le sondage.

En effet, l'audience a acquis, au fil des années, une importance capitale. Plus un écran est regardé, plus un annonceur est intéressé. De plus, le déploiement de la télévision numérique terrestre (TNT) est en cours sur le territoire ivoirien, évolution qui renforce la nécessité d’une mesure d’audience fiable et régulière afin de permettre une éclosion adaptée des chaînes et programmes répondant aux attentes de la population.

Bien que tous les indicateurs de mesure d’audience ne soient pas investigués par les enquêtes d’Afrobarometer, les résultats ici présentés révèlent que la télévision et la radio ont les scores les plus élevés d’audience. Cependant l’on observe que les audiences de l’Internet et des médias sociaux tels que Facebook et Twitter connaissent une forte progression. La radio se présente comme le seul média à s’imposer aussi bien en milieu rural qu’urbain et avec la plus faible différence selon le niveau de pauvreté.

Related content