AD204: Les forces de sécurité au Bénin: L’expérience et la confiance mitigée des citoyens

Welcome to the Afrobarometer publications section. For short, topical analyses, try our briefing papers (for survey rounds 1-5) and dispatches (starting with Round 6). For longer, more technical analyses of policy issues, check our policy papers. Our working papers are full-length analytical pieces developed for publication in academic journals or books. You can also search the entire publications database by keyword(s), language, country, and/or author.

Filter content by:

Dispatches
2018
204
Horace Gninafon

ONLY AVAILABLE IN FRENCH.

La sécurité des personnes, un des facteurs importants pour le bien-être de la population ainsi que le climat des investissements, ne peut être chose effective sans la proximité des forces de l’ordre avec la population, leur professionnalisme, et leur respect des droits de tous les citoyens. 

En vue de mieux appréhender l’opinion des citoyens sur le rôle joué par la police/ gendarmerie et les forces de défense, Afrobaromètre a posé une série de questions touchant leurs expériences et perceptions.

De façon générale, les Béninois témoignent un faible niveau de confiance envers la police et ne font souvent pas recours à leur assistance même lorsqu’ils sont victimes de vol ou d’agression physique. Des proportions importantes éprouvent des difficultés pour obtenir l’assistance de la police et avouent payer des pots-de-vin afin d’obtenir l’assistance ou d’éviter des difficultés.

Quant aux militaires, plus de Béninois leur font confiance et apprécient leur capacité de protéger le pays. Mais la majorité doutent de leur professionnalisme, tout en précisant que les forces armées ne reçoivent pas toujours la formation et le matériel nécessaires pour être efficaces.

Related content