AD192: Beninese approve free education but prefer quality

Welcome to the Afrobarometer publications section. For short, topical analyses, try our briefing papers (for survey rounds 1-5) and dispatches (starting with Round 6). For longer, more technical analyses of policy issues, check our policy papers. Our working papers are full-length analytical pieces developed for publication in academic journals or books. You can also search the entire publications database by keyword(s), language, country, and/or author.

Filter content by:

Quality vs. free school  | Benin | 2017
Dispatches
2018
192
Horace Gninafon

ONLY AVAILABLE IN FRENCH.

L’accès à une éducation de qualité pour tous constitue une préoccupation fondamentale compte tenu du rôle important joué par l’éducation dans le développement d’une nation. Le Bénin à partir de 2006 a mis en œuvre certaines politiques pouvant favoriser l’accès à l’éducation. Ainsi, les gouvernements ayant succédé à la tête du pays ont décrété, en 2006, gratuite les frais d’inscriptions pour tous les enfants du cours primaire et par la suite, en 2010, la gratuité des frais d’inscription pour les filles de la classe de sixième, et en 2013, cette politique a été généralisée pour les filles jusqu’en classe de troisième.

En vue de mieux appréhender l’importance de ces politiques aux yeux des citoyens, Afrobaromètre a inclut certaines questions pertinentes dans ses enquêtes nationales de 2014 et 2017. Les réponses indiquent que la majorité des Béninois sont d’avis que la politique de gratuité des frais d’inscription favorise la scolarisation des enfants et leur succès. Pour eux, cette politique est importante pour promouvoir l’accès à l’éducation des filles, et devrait être étendue au niveau universitaire. Cependant, les Béninois préfèrent une éducation de qualité même s’ils doivent payer les frais de scolarité.