La pauvreté vécue et le chômage sont en hausse en Côte d’Ivoire, creusant le fossé entre riches et pauvres

Les résultats de l’enquête récente d’Afrobarometer montrent l’insatisfaction massive des Ivoiriens vis-à-vis de leur gouvernement en matière de réduction de la pauvreté et de création d’emploi.

Au moment où les citoyens comme partout dans le monde doivent développer des stratégies de résilience économique face à la crise de la COVID-19, ils ne semblent pas profiter de l’amélioration des conditions de vie attendue bien avant la pandémie.

En outre, il est noté que la classe ouvrière qui doit être le pilier de l’économie (agriculteurs, pêcheurs, forestiers, et fermiers) est parmi les couches les plus pauvres et paradoxalement plus desservie que les personnes qui n’ont jamais eu d’emploi. Les données mettent ainsi à nu les inégalités qui existent et le manque d’efficacité d’une politique sociale inclusive du gouvernement.

Elles permettent aussi de dire que les effets positifs du plan social du gouvernement sont toujours attendus par les Ivoiriens.