Les Burkinabè dans un sentiment de sécurité relatif et inquiets de la montée de l’extrémisme violent

Résumé

  • Selon les enquêtes d’Afrobaromètre de fin 2017, les Burkinabè vivent dans un sentiment de sécurité, à l’exception des inquiétudes relatives à l’extrémisme violent.
  • Dans leur majorité, ils affirment que les choses se sont améliorées en ce qui concerne leur sécurité personnelle et la possibilité pour les gens ordinaires d’obtenir l’assistance de la police en cas de besoin.
  • Pour faire face à ce genre d’insécurité, les Burkinabè semblent prêts à sacrifier un peu de leurs libertés de circulation, communication, même religion. Ils font cependant confiance en la capacité des forces armées nationales à protéger le pays contre les menaces sécuritaires internes et externes.