PP51: Faire le point: Priorités et appréciations des citoyens, trois ans après le debut des ODD

Bienvenue à la section des publications d’Afrobaromètre. Pour des brèves analyses d’actualité, veuillez voir nos notes informatives (pour les séries d’enquêtes 1-5) et dépêches (à partir de la Série 6). Pour des analyses plus longues et techniques, se focalisant sur des questions de politique, regardez nos documents de politique. Nos documents de travail sont des analyses approfondies destinées à la publication dans des revues académiques ou des livres. Vous pouvez aussi rechercher dans toute la base des publications à partir des mots-clés, la langue, le pays, et/ou l’auteur.

Filter content by:

Documents de politiques
2018
51
Massa Coulibaly, Kaphalo Ségorbah Silwé, et Carolyn Logan

Il s'est passé presque trois ans depuis que les Nations Unies ont amorcé leur Programme de Développement Durable à l’Horizon 2030 aux fins de créer « un modèle commun de paix et de prospérité pour les personnes et la planète, maintenant et dans le futur ». Au cœur de cet Agenda 2018, 17 Objectifs de Développement Durable, ou ODD, qui sont un appel à l’action par tous les pays en vue de promouvoir la prospérité tout en protégeant la planète. Avec des objectifs allant de l'éradication de la faim à la fourniture à tous de l'électricité en passant par la protection des biosphères terrestre et aquatique ainsi que la lutte contre les changements climatiques, ce large éventail d'objectifs, parallèlement aux 169 cibles et 228 indicateurs qui les définissent, présente un ambitieux programme pour le changement entre 2016 et 2030. Les ODD sont spécifiquement conçus pour identifier l'interconnexion des nombreux défis de développement et de durabilité auxquels font face les pays du monde, ainsi que la complexité des interventions nécessaires.

L'un des défis évidents que pose la structure des ODD consiste à déterminer comment commencer. Au vu de ce réseau complexe d'objectifs, de cibles, et d'indicateurs, comment les différents pays, les organisations nationales et internationales, et les autres parties intéressées dans la promotion du développement durable hiérarchisent-ils et traduisent-ils le programme en plan d'action? Comme toujours, Afrobaromètre soutient qu'il faut nécessairement commencer en interrogeant les citoyens.

Afrobaromètre a une grande expérience de la collecte de données sur les priorités publiques et l'identification des problèmes auxquels les citoyens voudraient le plus que leurs gouvernements s'attaquent. Ces réponses ouvertes qui permettent aux répondants d'identifier tout problème qu'ils choisissent peuvent être calquées sur les ODD, offrant un aperçu de la façon dont les Africains hiérarchisent ces nombreux objectifs, surtout dans un contexte où il y a plus ou moins de besoins, de développement, et de démocratie.

En outre, le suivi des progrès accomplis dans le cadre de la poursuite de ces objectifs domine de plus en plus les échanges à propos des ODD, surtout en raison de la quête en vue d'identifier des sources de données fiables. Ici, aussi, Afrobaromètre a beaucoup à offrir, en ce sens qu'elle peut donner un accès direct aux réponses des cibles primaires du programme des ODD: les citoyens africains ordinaires dont la sécurité et le bien-être en sont l'objectif suprême. Dans son Round 7 (2016-2018) tout récemment réalisé à travers 34 pays, Afrobaromètre a acquis des indicateurs concernant 12 des 17 ODD. Dans les mois à venir, le réseau publiera des données exhaustives comparatives transnationales sur une série de thématiques cruciales, dont plusieurs des ODD pris individuellement. Ce premier rapport qui s'inscrit dans les Pan-Africa Profiles du Round 7 du réseau offre une évaluation globale initiale de la performance des gouvernements en ce qui concerne les principaux secteurs définis par les ODD.

Les résultats ici présentés révèlent un paradoxe: Les secteurs les plus prioritaires et les plus performants s'assortissent correspondant rarement. Quand bien même les priorités varient d'un individu à un autre et d'un pays à un autre, surtout en réponse aux niveaux de pauvreté et de développement global, l'emploi et la croissance économique constituent la principale préoccupation dans la plupart des pays et à tous les niveaux de revenu. Pourtant ce sont là deux secteurs pour lesquels la plupart des gouvernements reçoivent certaines de leurs côtes de performances les plus médiocres. Parvenir à la plus grande efficacité dans ces secteurs pourrait être capital au succès des ODD pour nombre de gouvernements africains.