AD339: Religion en Afrique: Forte tolérance et confiance vis-à-vis des dirigeants, mais beaucoup admettraient le contrôle du discours religieux

Bienvenue à la section des publications d’Afrobaromètre. Pour des brèves analyses d’actualité, veuillez voir nos notes informatives (pour les séries d’enquêtes 1-5) et dépêches (à partir de la Série 6). Pour des analyses plus longues et techniques, se focalisant sur des questions de politique, regardez nos documents de politique. Nos documents de travail sont des analyses approfondies destinées à la publication dans des revues académiques ou des livres. Vous pouvez aussi rechercher dans toute la base des publications à partir des mots-clés, la langue, le pays, et/ou l’auteur.

Filter content by:

Dépêches
2020
339
Brian Howard
 

Une écrasante majorité des Africains pratiquent une religion, font confiance à leurs leaders religieux, et font preuve de la tolérance vis-à-vis des personnes d'autres obédiences, selon une nouvelle analyse d'Afrobarometer. Dans la plupart des pays, cependant, une majorité d'Africains préfèrent la législation civile aux préceptes religieux en matière de gouvernance. Et près de la moitié affirment que le gouvernement devrait avoir le pouvoir de contrôler les discours religieux au nom de la sécurité publique.

Les conclusions d'enquêtes nationales réalisées dans 34 pays africains indiquent que l'appartenance religieuse ainsi que la tolérance à l'égard des autres religions sont des caractéristiques transversales des publics africains – des majorités dans tous les pays revendiquent une appartenance religieuse et professent la tolérance à l'égard des personnes d'autres confessions.

Les leaders religieux attirent plus de confiance et sont moins largement considérés corrompus que tout autre groupe de dirigeants publics, quand bien même ces deux perceptions positives ont quelque peu diminué depuis le précédent round d'enquêtes.