AD310: Services de santé au Togo: Mécontentement croissant face à la performance gouvernementale

Bienvenue à la section des publications d’Afrobaromètre. Pour des brèves analyses d’actualité, veuillez voir nos notes informatives (pour les séries d’enquêtes 1-5) et dépêches (à partir de la Série 6). Pour des analyses plus longues et techniques, se focalisant sur des questions de politique, regardez nos documents de politique. Nos documents de travail sont des analyses approfondies destinées à la publication dans des revues académiques ou des livres. Vous pouvez aussi rechercher dans toute la base des publications à partir des mots-clés, la langue, le pays, et/ou l’auteur.

Filter content by:

Dépêches
2019
310
Thomas Isbell et Hervé Akinocho

Le système de santé au Togo, bien qu’ayant fait d’importantes avancées en ce qui concerne les indicateurs de base, reste fragile (Africa Renewal, 2010). Il traverse depuis plusieurs années des perturbations périodiques qui en 2018 ont été particulièrement éprouvantes pour les usagers des services de santé avec même une grève sèche sans service minimum (Tounou-Akué, 2018; L-frii, 2018; alome.com, 2018; VOA, 2018; Kamako, 2018). Ces mouvements de grèves portent non seulement sur l’amélioration des conditions de travail et du plateau technique, mais également sur les conditions salariales (Republicoftogo.com, 2018; lomeinfos.com, 2018).

La gouvernance du système de santé togolais semble aussi poser des problèmes, mais les solutions préconisées par le gouvernement ne convainquent pas leurs partenaires sociaux (Togotribune.com, 2018). En effet, si les responsables du Syndicat des Praticiens Hospitaliers du Togo (SYNPHOT), principal partenaire social du gouvernement, reconnait que l’option d’une contractualisation de la gestion du Centre Hospitalier Universitaire Sylvanus Olympio prise par le gouvernement peut améliorer la gestion du centre, il rappelle aussi que les problèmes de santé ne se résument pas seulement à des questions de bonne gouvernance (Lomeinfos.com, 2018).

A l'occasion de l'enquête d'Afrobaromètre la plus récente au Togo, les citoyens expriment clairement leur mécontentement en ce qui concerne les services de santé dans leur pays. Ils mentionnent la santé comme l'une de leurs premières priorités d'action gouvernementale et pensent que la performance gouvernementale dans le secteur est médiocre. Dans le même temps, au moins trois-quarts des Togolais rapportent avoir fait l'expérience de devoir se passer des services de santé dont ils avaient besoin durant l'année dernière.

Contenu connexe