AD233: La santé, un service de base difficilement accessible aux Ivoiriens économiquement faibles

Bienvenue à la section des publications d’Afrobaromètre. Pour des brèves analyses d’actualité, veuillez voir nos notes informatives (pour les séries d’enquêtes 1-5) et dépêches (à partir de la Série 6). Pour des analyses plus longues et techniques, se focalisant sur des questions de politique, regardez nos documents de politique. Nos documents de travail sont des analyses approfondies destinées à la publication dans des revues académiques ou des livres. Vous pouvez aussi rechercher dans toute la base des publications à partir des mots-clés, la langue, le pays, et/ou l’auteur.

Filter content by:

Dépêches
2018
233
Pétanhangui A. Yéo, Joseph Koné, et Kaphalo Ségorbah Silwe

La santé fait partie des biens que doivent garantir les gouvernants aux populations selon les Objectifs du Développement Durable (Programme des Nations Unies pour le Développement, 2018). Bien que dans la plupart des pays développés le niveau d’atteinte de cet objectif soit assez élevé, les pays en voie de développement sont encore à la traine. Parmi ces pays figure la Côte d’Ivoire, qui a connu une déflation de son système de santé en raison de la longue période de crise mais aussi du fort croît démographique (Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique, 2016).

Sur cette base, l’analyse de la situation sanitaire reposant sur les enquêtes Afrobaromètre relève que l’accès à ce service de base demeure parmi les principaux défis pour lesquels le gouvernement se doit d’intensifier prioritairement ses investissements dans le pays. Les résultats montrent notamment que de nombreux Ivoiriens ne bénéficient toujours pas d’un accès à des soins de santé de qualité.

Contenu connexe