AD192: Les Béninois approuvent la gratuité de l’éducation mais préfèrent la qualité

Bienvenue à la section des publications d’Afrobaromètre. Pour des brèves analyses d’actualité, veuillez voir nos notes informatives (pour les séries d’enquêtes 1-5) et dépêches (à partir de la Série 6). Pour des analyses plus longues et techniques, se focalisant sur des questions de politique, regardez nos documents de politique. Nos documents de travail sont des analyses approfondies destinées à la publication dans des revues académiques ou des livres. Vous pouvez aussi rechercher dans toute la base des publications à partir des mots-clés, la langue, le pays, et/ou l’auteur.

Filter content by:

Qualité vs. gratuité de l’école | Bénin | 2017
Dépêches
2018
192
Horace Gninafon

L’accès à une éducation de qualité pour tous constitue une préoccupation fondamentale compte tenu du rôle important joué par l’éducation dans le développement d’une nation. Le Bénin à partir de 2006 a mis en œuvre certaines politiques pouvant favoriser l’accès à l’éducation. Ainsi, les gouvernements ayant succédé à la tête du pays ont décrété, en 2006, gratuite les frais d’inscriptions pour tous les enfants du cours primaire et par la suite, en 2010, la gratuité des frais d’inscription pour les filles de la classe de sixième, et en 2013, cette politique a été généralisée pour les filles jusqu’en classe de troisième.

En vue de mieux appréhender l’importance de ces politiques aux yeux des citoyens, Afrobaromètre a inclut certaines questions pertinentes dans ses enquêtes nationales de 2014 et 2017. Les réponses indiquent que la majorité des Béninois sont d’avis que la politique de gratuité des frais d’inscription favorise la scolarisation des enfants et leur succès. Pour eux, cette politique est importante pour promouvoir l’accès à l’éducation des filles, et devrait être étendue au niveau universitaire. Cependant, les Béninois préfèrent une éducation de qualité même s’ils doivent payer les frais de scolarité. 

Contenu connexe