Notre histoire

1999

  • Trois projets indépendants de recherche, conduit par le Dr Michael Bratton, le Dr Robert Mattes, et le Dr Emmanuel Gyimah-Boadi, ont été fusionné pour créer Afrobaromètre. Les trois principaux partenaires d'Afrobaromètre sont: Michigan State University (MSU), Institute for Democracy in South Africa (IDASA), et le Center for Democratic Development in Ghana (CDD-Ghana). Le Dr Bratton joue le rôle du directeur exécutif d'Afrobaromètre.
  • Afrobaromètre commence avec La Série 1 d’enquêtes dans 12 pays: le Botswana, le Ghana, le Lesotho, le Malawi, le Mali, la Namibie, le Nigeria, l'Afrique du Sud, la Tanzanie, l'Ouganda, la Zambie, et le Zimbabwe.

2000

  • Afrobaromètre rejoint d'autres baromètres régionaux pour former le réseau Globalbaromètre.

2001

  • La Série 1 d'enquêtes s'achève.

2002-2003

  • La Série 2 d’enquêtes commence dans 16 pays. De nouveaux pays sont ajoutés: Le Cap-Vert, le Kenya, le Mozambique, et le Sénégal.

2004

  • Afrobaromètre reçoit « le prix 2004 du meilleur ensemble de données » à partir de l'Association Américaine des Sciences Politiques.

2005

  • La Série 3 d’enquêtes commence dans 18 pays. De nouveaux pays sont ajoutés: le Bénin et le Madagascar.
  • Afrobaromètre publie son premier livre: Michael Bratton, Robert B. Mattes, et Emmanuel Gyimah-Boadi (2005). Public opinion, democracy, and market reform in Africa. Cambridge, New York: Cambridge University Press.

2006

  • La Série 3 d’enquêtes s'achève.
  • La dissémination globale de la Série 3 s’est tenue.

2007

  • La conférence d'Afrobaromètre sur « Les micro-fondements de la Politique de Masse en Afrique » tenue à East Lansing, Michigan, USA.
  • CDD-Ghana à Accra devient le siège du réseau.

2008

  • La Série 4 d’enquêtes commence dans 20 pays avec l'addition du Burkina Faso et du Libéria.
  • Dr Gyimah-Boadi du CDD-Ghana prend le contrôle en tant que directeur exécutif.
  • L’Institut de Recherche Empirique en Economie Politique (IREEP) au Bénin devient partenaire principal pour l'Afrique francophone.
  • Michigan State University et University of Cape Town deviennent unités de soutien.
  • Afrobaromètre publie son centième document de travail, intitulé La traite négrière transatlantique et l'évolution de la méfiance en Afrique: Une enquête empirique, par Nathan Nunn et Leonard Wantchekon.

2009

  • La Série 4 d’enquêtes s'achève.
  • La dissémination globale de la Série 4 se déroule.

2010

  • La conférence de la politique d'Afrobaromètre sur « L'utilisation des données empiriques dans le processus politique » s'est tenue à Accra, Ghana.
  • Globalbaromètre développe son premier module global de questions sur les attitudes envers la démocratie, inclus dans la Série 5 de questionnaires d'Afrobaromètre.

2011

  • La Série 5 d’enquêtes commence dans 35 pays avec l'addition de l'Algérie, du Burundi, du Cameroun, de la Côte d'Ivoire, de l'Egypte, de l'Ethiopie, de la Guinée, du Maroc, de l'ile Maurice, du Nigeria, de la Sierra Leone, du Soudan, du Swaziland, du Togo, et de la Tunisie.
  • Afrobaromètre établit un partenariat avec Baromètre Arabe pour mener des enquêtes dans cinq pays d'Afrique du Nord durant la Série 5.
  • Institute for Development Studies de l’University of Nairobi devient partenaire principal pour l'Afrique de l'Est.

2013

  • La Série 5 d’enquêtes s'achève.
  • Institute Justice and Reconciliation (IFR) en Afrique du Sud devient le nouveau partenaire principal pour l'Afrique australe.
  • La dissémination globale de la Série 5 commence à Johannesburg, Afrique du Sud.
  • Le deuxième livre d'Afrobaromètre est publié: Michael Bratton (ed.) Voting and democratic citizenship in Africa. Boulder, CO: Lynne Rienner Publishers.

2014

  • La dissémination globale de la Série 5 se conclut à Bamako, Mali.
  • La Série 6 d’enquêtes commence dans plus de 35 pays, avec l'addition du Gabon.

2015

  • La Série 6 d’enquêtes se poursuit.