Les Ivoiriens désapprouvent la performance du gouvernement dans la lutte contre la corruption et craignent des représailles

La majorité des Ivoiriens jugent insatisfaisante la performance du gouvernement dans la lutte contre la corruption au sein de l’administration publique, d’après la plus récente enquête Afrobaromètre.

Selon six répondants sur 10, le niveau de corruption a augmenté ou est resté pareil pendant l’année écoulée. 

Par ailleurs, les citoyens ivoiriens font plusieurs expériences de corruption avant d’obtenir les services dont ils ont besoin. Par exemple, parmi ceux qui avaient affaire avec certains services publics pendant l’année écoulée, 47% ont payé des pots-de-vin à la police afin d’éviter des difficultés, et 31% ont payé des pots-de-vin à un agent du gouvernement avant d’obtenir des documents. Seulement, une grande majorité a peur de signaler les actes de corruption à cause des représailles ou des conséquences négatives. 

Alors que la Côte d’Ivoire est classée 108ème sur 176 pays par l’Indice de Perception de la Corruption 2016 de Transparency International, ces données révèlent le ressenti des citoyens ivoiriens en matière de corruption tout en appelant à une prise de conscience gage du développement.

Télécharger communiqué de presse complet.