La tolérance sociale augmente au Bénin, selon une nouvelle enquete d’Afrobaromètre

D’après la plus récente enquête Afrobaromètre, la tolérance sociale des Béninois a augmenté de 2014 à 2017, et peu de citoyens déclarent avoir été discriminé à cause de leur appartenance religieuse ou ethnique, de leur sexe, ou d’un handicap.

Comparativement à 2014, plus de Béninois font preuve de tolérance envers des personnes d’un autre groupe ethnique, des personnes de religions différentes, des immigrés, et des personnes homosexuelles – même si pour ces derniers, la tolérance reste encore assez rare.

La grande majorité de Béninois déclarent n’avoir jamais été discriminé ou harcelé à cause de leur appartenance religieuse ou  ethnique, de leur sexe, ou d’un handicap dont ils souffriraient. Néanmoins, un Béninois sur deux n’approuvent pas la performance du gouvernement en matière de protection des droits et opportunités et promotions des opportunités ouvertes aux personnes handicapées.

Même si un travail reste encore à faire, ces données nous permettent d’apprécier un niveau de cohésion sociale gage de la stabilité et de paix au Bénin.

Télécharger communiqué de presse complet.