La qualité des élections et la confiance publique sont des questions centrales pour les Africains qui s’acheminent vers les prochaines joutes électorales (Afrobaromètre)

La démocratie
Les élections
Afrobarometer

D’après un nouveau rapport d’Afrobaromètre, seulement la moitié des Africains font confiance à leurs commissions électorales nationales, et beaucoup craignent des actes de violence et des pratiques frauduleuses lors des campagnes électorales.

Alors que des élections nationales se tiennent dans 25 au moins des pays africains en 2016-2017, les perceptions des citoyens présentent une image inquiétante des institutions en charge de la gestion des processus électoraux et de la qualité des élections. Quand bien même les appréciations publiques varient considérablement d’un pays à l’autre, en moyenne plus de quatre Africains sur 10 se préoccupent de l'impartialité des décomptes des votes, de la corruption lors des élections, et de la sécurité des électeurs.

La moitié des Africains affirment que les élections n’assurent pas vraiment que les opinions des électeurs soient représentées et que les autorités élues puissent être tenues responsables.

Le nouveau rapport (Synthèse de Politique No. 35 d'Afrobaromètre) est disponible à http://globalreleases.afrobarometer.org.

Télécharger le communiqué de presse complet.