Derrière le conflit de l'élection du Gabon, les citoyens soutiennent fermement la démocratie multipartite, rejettent les alternatives autocratiques

Derrière le conflit de l'élection du Gabon, les citoyens soutiennent fermement la démocratie multipartite, rejettent les alternatives autocratiques
Les élections
Afrobarometer

Derrière l'éruption du Gabon en conflit post -électoral, ses citoyens sont parmi les plus forts en Afrique dans leur soutien à la démocratie multipartite et leur rejet d'alternatives nondémocratiques, selon une nouvelle analyse Afrobaromètre.

Parmi 36 pays africains enquêtés en 2014/2015, le Gabon se classe presqu’au sommet des pays soutenant la concurrence multipartite et des limitations aux mandats présidentiels, ainsi que dans la désapprobation des régimes du parti unique et de « l’homme fort », selon les réponses des citoyens recueillies en septembre et octobre 2015.

De fortes majorités ont exprimé également leur soutien à la démocratie en général et aux élections comme la meilleure façon de choisir les dirigeants, même si sur ces questions, le Gabon est en milieu de classement ou un peu plus bas. Ce manque relatif d’enthousiasme s’aligne avec leur point de vue négatif sur la commission nationale électorale (CENAP) et sur l'équité des élections dans le pays (voir communiqué de presse intitulé « Au Gabon, l’écrasante méfiance du public vis-à-vis de la CENAP et de la qualité des élections en toile de fond de la contestation électorale »).

Les résultats sur la perception des citoyens vis-à-vis des institutions de gestion des élections et de la qualité des élections au Gabon et 35 autres pays africains seront publiés dans un nouveau rapport Afrobaromètre le 6 septembre 2016.

Télécharger le communiqué de presse complet.