Engagement citoyen lors de la décentralisation et la liberté d’expression en temps de crise

Résumé

Contrôle des autorités locales: 45% des Togolais pensent que ce sont les électeurs en premier lieu qui doivent s’assurer que les conseillers municipaux/communaux font leur travail.

Participation aux réunions publiques: Une majorité de Togolais (62%) déclarent qu’il est quelque peu probable ou très probable qu’ils participent aux réunions publiques organisées par leur commune pour comprendre comment les fonds des contribuables sont utilisés ou pour influencer les actions du conseil communal.

Liberté d’expression: La proportion de Togolais qui se sentent libres d’exprimer leurs opinions a chuté de 21 points de pourcentage depuis 2014.